Le labyrinthe

Face à l’Orangerie de Meudon, j’ai installé un labyrinthe de 21 m par 12,25 m réalisé à partir de clôtures de chantier –60 clôtures mobiles en acier galvanisé de dimensions : 3,5m x 2m avec plots béton- et de rouleaux de polyane -9 rouleaux de polyane de 25m de longueur-déroulés de part et d’autres de ces clôtures. L’installation est restée en place 2 semaines.

 

 

 

 

Le principe est que le promeneur qui entre dans le labyrinthe prend un pot de peinture de couleur primaire et un pinceau et trace des signes de reconnaissance au gré de ses déambulations et errements. Le support étant transparent, les signes sont visibles d’un côté comme de l’autre et s’additionnent et se confondent, ce qui accroît la désorientation. Au fur et à mesure du passage des visiteurs, les signes s’accumulent, se répondent et se recouvrent, comme un mur de graffitis. Les visiteurs deviennent acteurs d’un travail d’accumulation de signes.