1995 - 1999

Entre la toile et la peinture il y a le corps confronté comme le pigment frotté dans le liant, usure prématurée, expression du temps qui fait disparaitre l’objet dans l’oubli d’un flou de la mémoire.
Et aussi plier, replier, déplier sans déchirer le silence du vide pour découvrir les frontières des méandres, les marges, les laissés pour compte foulés aux pieds, les accidents enfouis et oubliés.